Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi j'ai mangé mon père.- Roy Lewis


Résumé : ( allez j'avoue ce n'est pas de moi !!! )


A l'heure où les 35 heures veulent transformer le pays en vaste société de loisirs à la Disneyland, les SDF en plus, à l'heure du tout TéVé Sound-Dolby-System-Home-Cinema, à l'heure de la clim, du frigo qui dégueule de marchandises ogéméisées, de l'Adsl pour tout le monde. A l'heure de tout ça, nous souvenons-nous encore que nos lointains parents vivaient dans des arbres ?

C'est quoi l'histoire ?

Utilisant avec réussite le principe ancien qui consiste à transposer dans une époque (la préhistoire), la pensée d'une autre (la nôtre), Roy Lewis nous conte les efforts de nos ancêtres les demi-singes dans leur lutte acharnée pour la survie et la prospérité de l'espèce. Voilà que nos ancêtres sont à la croisée des chemins, face à une nature hostile et à une foule de prédateur. Un tournant de l'évolution qu'il est crucial de négocier en douceur, sous peine d'extinction. Or, voilà qu'Edouard, hominien à l'esprit éclairé, découvre le feu. Une trouvaille qui sauve la famille certes, mais déplaît fort à son frère Vania, qui prédit la fin du monde, milite pour la viande crue et le retour dans les arbres... Roy Lewis fait ici de l'anachronisme sa seule loi et revisite avec brio les grands thèmes de société : l'éducation, le rôle de la femme ou l'éternel combat entre progressistes et réactionnaires. Il aborde également l'écologie, la famille et pose la question cruciale de la maîtrise du progrès technique par le biais de cette fresque grandiose, hilarante et moderne.

Mon commentaire :


J'ai beaucoup aimé! Je trouve intéressant que notre évolution soit ainsi exploitée! Ce récit nous rappelle que l'être humain a suivi une belle et grande evolution! Mais ce récit est aussi très satirique....et oui il ne faudrait peut être pas oublier qu'avant d'être ce que nous sommes aujourd'hui, et bien nous n'étions pas grand chose! Je trouve que c'est un livre original, plein d'humour et d'ironie! L'anachronisme est judicieux. Alors oui certains diront que le style est lourd, trop recherché mais justement....comment Roy Lewis aurait pu passer à côté d'une des façons les plus radicale de faire se confronter  ce que certains nommeront la "quintescence de l'évolution" (notre conscience humaine) et un passé simple, animal....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :